Lors du lancement du serveur, si l'application est absente elle est générée à partir de la base de données associée. Celle-ci peut être sous Oracle© ou Postgresql©.

Des objets sont alors créés dynamiquement correspondant à la description du contenu de la base de données. Il s'agit principalement des objets associés aux tables, aux colonnes et aux relations de la base de données. Les index, les clés primaires ou secondaires et les contraintes d'intégrité sont traduits en propriétés de ces objets.

Ces objets ont un comportement standard, complété par les propriétés auxquelles sont associés des comportements particuliers. Les propriétés peuvent venir de la description de la base de données ou être introduites postérieurement à la création de l'objet (enrichissement). Par exemple la table "mouvement de stock" sera enrichie par des propriétés permettant la mise à jour automatique de la quantité dans la table stock.

Si nécessaire, les comportements peuvent faire l'objet d'une surcharge informatique.