SYSTER

à votre

service

modèle de construction du MKMmodèle de construction du MKMLe module MKM (Master Know-how Management) permet de d"écrire et d'exploiter le savoir-faire de l'entreprise. Il remplace intégralement la gestion des données techniques et les modules MDM (Master Data Management).

Qu'est ce que le MKM?

ImprimerE-mail

le MKMle MKMLe Master Know-how Management (MKM) est issu de notre recherche et développement. Nous sommes partis du constat que les données techniques "traditionnelles" ou gérées par un MDM (Master data Management) contiennent un nombre invraisemblable de redites.

Ces redites sont liées à la structure même des données techniques: un article bleu est différent d'un article vert, donc tout sera répété à l'identique sauf la couleur. Les configurateurs traditionnels permettent certes de limiter la saisie lors de la création, mais ils fonctionnent en mode "photocopie" et génèrent des données techniques contenant les redites.

Le MKM permet d'identifier des groupes de données techniques proches les unes des autres et de les gérer comme une entité unique. On inverse le raisonnement: au lieu de répéter ce qui est identique, on précisera ce qui est différent. Lors de l'accès à la donnée technique de base, le MKM construit l'image de cette donnée telle qu'elle résulte de la description du savoir-faire associé, alors même que cette donnée technique n'a jamais été définie.

Lire la suite : Qu'est ce que le MKM?

Les articles.

ImprimerE-mail

La description des articles est l'élément de base des ERP industriels et commerciaux. L'introduction récente des modules MDM (Master data Management) a consacré la séparation entre les données de définition et les données de gestion. Dans un MKM, la notion d'article disparaît au profit de celle de modèle.

Un modèle est proche de la notion de famille d'articles. Le modèle porte les critères de différentiation des articles (les variantes). Par exemple, il est facile d'imaginer un modèle de chemise géré en taille et couleur, mais peut-être aussi en marque et conditionnement; ou une pièce mécanique gérée en symétrie gauche/droite; ou un modèle de vis géré en taille, diamètre et pas de vis; ou une résistance ..., etc...

Lire la suite : Les articles.

La nomenclature.

ImprimerE-mail

Dans le MKM la nomenclature est constituée non pas d'une liste d'articles mais d'une liste de modèles entrant dans la fabrication ou l'assemblage d'un modèle. Chaque ligne de nomenclature portera les données nécessaires à sa personnalisation pour chaque article composé élémentaire. Il y aura donc une seule nomenclature au lieu de plusieurs dizaines, voire centaines au niveau des articles.

Il est facile de comprendre que pour fabriquer une chemise il faut du tissu. La nomenclature exprimera cette évidence: pour faire un modèle chemise, on utilise un modèle tissu. Par contre la ligne de nomenclature précisera quel coefficient d'emploi on consomme indifféremment de la couleur et précisera la couleur du tissu en fonction de la couleur de la chemise. Ce sont des données de configuration.

Lire la suite : La nomenclature.

Les partenaires et les tarifs.

ImprimerE-mail

Les partenaires permettent d'identifier les clients et les fournisseurs. Un partenaire dispose d'une ou plusieurs typologies: il peut être client, ou fournisseur, ou les 2 simultanément. Le partenaire est la donnée de base de l'application CRM.

Un partenaire est toujours utilisé au sein d'une filière: sur une commande, il y aura la filière complète constituée du client de livraison, de commande, de facturation et de règlement. Si un élément de la filière n'est pas défini pour un partenaire, ce rôle est assuré par lui-même. Nous ajoutons le cas échéant le transporteur, le transitaire et le groupe d'appartenance. La filière est déterminée automatiquement par le code du client de livraison s'il n'a pas de client de commande ou s'il n'en a qu'un seul, et par le couple client de livraison et client de commande si le client de livraison a plusieurs clients de commande.

Lire la suite : Les partenaires et les tarifs.

Les process de fabrication.

ImprimerE-mail

les process de fabricationles process de fabricationDans le MKM la gamme de fabrication est générique: elle définit un chemin de production et n'est associée ni à un article ni à un modèle. En effet, dans une usine, les chemins de production ne sont pas infinis, des modèles différents et donc à fortiori des articles différents, utilisent les mêmes chemins de production. Le détail des opérations sera différent (le temps passé, le nombre d'exécutions...) en fonction du modèle et de ses caractéristiques.

La gamme de production sera donc définie comme une liste d'opérations référençant un centre de charge et un référentiel d'opérations, sans aucune référence à l'article ou au modèle.Par contre, la gamme étant définie comme un réseau PERT, chaque opération aura un point de départ et un point d'arrivée.

Lire la suite : Les process de fabrication.

Les règles de gestion.

ImprimerE-mail

Les règles de gestion pilotent les flux physiques. Ceux-ci n'existent qu'au niveau de l'article. Un article peut avoir plusieurs flux s'il est présent dans des lieux différents (magasins), ce qui est le cas des entreprises multi-sites. Chaque flux d'un même article peut avoir des règles d'approvisionnement et plus généralement de gestion différentes. Les règles de gestion sont donc définies par magasin pour un modèle.

Dans le cas des produits achetés, ces règles peuvent être surchargées dans le catalogue des partenaires.

Lire la suite : Les règles de gestion.