SYSTER

à votre

service

Le GAT (Générateur d’Applications Transactionnelles) traduit la description d’une base de données (un modèle de données) en instructions de base pour l’exécution d’une application. Le GAT prend aussi en charge l’exécution de l’application obtenue sous la forme d’un moniteur transactionnel.

L'organisation du GAT.

ImprimerE-mail

Le Générateur d'Applications Transactionnelles (GAT) est composé de 2 parties distinctes, le serveur et le client.

L’application serveur. Elle est développée en JAVA© et doit être installée sur un serveur. De façon dynamique, elle construit des objets correspondant aux tables, colonnes, relations et contraintes de la base de données ciblée. Elle gère l’interface entre l’application et la base de données.

L’application cliente. Elle est développée en JAVA©. Elle n’a pas à être installée sur les postes clients car il s’agit d’une Applet. Cette application gère l’interface homme-machine à travers des objets correspondant au contenu des tables de la base de données et des « formats » de présentation et d’imbrication de ces objets. A chaque colonne d’une table est associé un objet graphique simple ou complexe.

Lire la suite : L'organisation du GAT.

L'application serveur.

ImprimerE-mail

Lors du lancement du serveur, si l'application est absente elle est générée à partir de la base de données associée. Celle-ci peut être sous Oracle© ou Postgresql©.

Des objets sont alors créés dynamiquement correspondant à la description du contenu de la base de données. Il s'agit principalement des objets associés aux tables, aux colonnes et aux relations de la base de données. Les index, les clés primaires ou secondaires et les contraintes d'intégrité sont traduits en propriétés de ces objets.

Ces objets ont un comportement standard, complété par les propriétés auxquelles sont associés des comportements particuliers. Les propriétés peuvent venir de la description de la base de données ou être introduites postérieurement à la création de l'objet (enrichissement). Par exemple la table "mouvement de stock" sera enrichie par des propriétés permettant la mise à jour automatique de la quantité dans la table stock.

Si nécessaire, les comportements peuvent faire l'objet d'une surcharge informatique.

Lire la suite : L'application serveur.

L'application cliente et ses fonctionnalités.

ImprimerE-mail

Elle est constituée par une applet java prenant en compte le dialogue homme-machine et la gestion d'un serveur intégré de messages venant du LAN (Local Area Network) du poste client.

Ce module est d'abord chargé d'authentifier l'utilisateur, puis construit son environnement spécifique: droits d'administration ou pas, menu et portail personnalisés. Les administrateurs ont accès à toutes les fonctions de gestion des propriétés de l'application, des transactions, des formats, des palettes graphiques...

Les transactions peuvent être appelées par le menu général, le menu contextuel (associé à une donnée de l'écran), le portail, par un raccourci ou par un "zoom" à partir d'une donnée de l'écran. La navigation est donc largement assurée. Chaque transaction ouvre une fenêtre dans laquelle elle va s'exécuter. Chaque fenêtre peut être validée ou abandonnée individuellement ou globalement.

La palette graphique peut être définie pour tous les utilisateurs, par groupe ou par utilisateur.

Lire la suite : L'application cliente et ses fonctionnalités.