SYSTER

à votre

service

Pour accéder à la page voulue, cliquez sur son titre.

  • Le générateur d'applications transactionnelles.

    Le GAT (Générateur d’Applications Transactionnelles) traduit la description d’une base de données (un modèle de données) en instructions de base pour l’exécution d’une application. Le GAT prend aussi en charge l’exécution de l’application obtenue sous la forme d’un moniteur transactionnel.

    • Le serveur applicatif.

      Le serveur applicatif est le coeur de l'application. Il a en charge la gestion de la base de données et des fonctionnalités associées aux tables et colonnes de celle-ci.

    • Le client léger.

      Le client léger est l'interface homme-machine de l'application. Il prend notamment en charge la construction des images d'écran.

  • La gestion du savoir-faire (MKM).

    modèle de construction du MKMmodèle de construction du MKMLe module MKM (Master Know-how Management) permet de d"écrire et d'exploiter le savoir-faire de l'entreprise. Il remplace intégralement la gestion des données techniques et les modules MDM (Master Data Management).

  • Le calcul de besoins nets.

    Le calcul de besoins nets (le CBN) construit et optimise en temps réel un scénario de gestion des flux physiques dans un contexte de multi-flux (un article présent dans des sites ou lieux différents avec des règles de gestion propres), chaque flux étant lui-même géré en multi-sourcing (chaque source d'approvisionnement ayant ses règles de gestion propres).

  • L'ERP.

    L'objectif de cette application est la construction et l'optimisation permanente (en temps réel, y compris le calcul de besoins) du scénario d'écoulement des flux physiques dans un environnement multi-sites et multi-sourcing.

  • La Hotline.

    Ce module a été développé pour répondre à nos propres besoins de suivi de l'activité de la hotline.

  • La gestion des stocks.

    la gestion des stocksla gestion des stocksLa gestion des stocks intègre de nombreuses fonctionnalités parmi lesquelles le lotissement, la traçabilité, la péremption, la quarantaine, le titrage, la gestion et l'alimentation des encours, les stocks de consignation, la gestion du contrôle qualitatif et quantitatif, le colisage et sur-colisage, la localisation...

    La fiche de stock porte la même identification que le flux: un code article et un code magasin, et si nécessaire un n° d'affaire. Elle contient le cumul des quantités des fiches de lot. La fiche de stock porte le flux, c'est à dire le scénario d'écoulement du flux ou encore le profil de stock. Celui-ci est mis à jour en temps réel.

  • Les achats et les ventes.

    Achats et ventes sont deux fonctions miroir: ce qui est possible d'un côté l'est de l'autre. Il existe divers types de ligne de commande: simple, cadencée, tableau et kit. Le format des documents est associé au partenaire et au catalogue. Les documents sont fournis en PDF et dans la langue du partenaire.