SYSTER

à votre

service

Les articles.

ImprimerE-mail

La description des articles est l'élément de base des ERP industriels et commerciaux. L'introduction récente des modules MDM (Master data Management) a consacré la séparation entre les données de définition et les données de gestion. Dans un MKM, la notion d'article disparaît au profit de celle de modèle.

Un modèle est proche de la notion de famille d'articles. Le modèle porte les critères de différentiation des articles (les variantes). Par exemple, il est facile d'imaginer un modèle de chemise géré en taille et couleur, mais peut-être aussi en marque et conditionnement; ou une pièce mécanique gérée en symétrie gauche/droite; ou un modèle de vis géré en taille, diamètre et pas de vis; ou une résistance ..., etc...

Chaque variante définit la liste des "possibles" (les déclinaisons) et leur désignation. La variante couleur pourra être bleue, verte, rouge..., la taille sera S, M, L, .... Un article sera défini par le code du modèle associé à une déclinaison de chaque variante. Lors de l'appel de l'article, les configurateurs appliqués au modèle vont reconstituer l'image complète de l'article. Les déclinaisons peuvent faire partie du modèle, ou référencer celles d'un autre modèle ou référencer une liste pré-établie.

En théorie, il y a autant d'articles dans un modèle que de combinatoires entre les déclinaisons de chaque variante: un modèle géré avec 3 variantes, chacune ayant 5 déclinaisons produit 125 articles élémentaires. L'ajout d'une 6ème déclinaison dans une des variantes porte le nombre d'articles à 150.

Les données dimensionnelles du modèle sont gérées par un configurateur: une porte est gérée avec les variantes largeur et hauteur. S'il y a 5 hauteurs et 5 largeurs, l'épaisseur étant unique, on saisira 11 informations élémentaires au lieu de remplir 25 articles différents. De plus, la surface, le volume et le poids (si la densité est renseignée) seront calculées dynamiquement pour chaque article. De même pour les dimensions d'encastrement si elles sont nécessaires. L'ajout d'une largeur fait passer le nombre d'articles à 30 sans saisie supplémentaire. De plus, dans cet exemple, les dimensions peuvent être saisies dans les codes déclinaison, ce qui simplifie encore la saisie (variante dimensionnelle). Les conversions d'unité sont gérés automatiquement.

Un modèle peut porter des options. La liste des options est déclarée dans le modèle. Le code article est complété le cas échéant de la liste des options choisies.

Il est possible d'introduire des interdictions d'articles élémentaires: par exemple si la largeur de la porte est supérieure à 1000, la hauteur ne peut être inférieure à 1700.

Les autres parties du savoir-faire seront définis pour le modèle et non pour l'article. On retrouvera donc les mêmes gains de volumétrie que pour les articles.