SYSTER

à votre

service

L'application serveur.

ImprimerE-mail

Lors du lancement du serveur, si l'application est absente elle est générée à partir de la base de données associée. Celle-ci peut être sous Oracle© ou Postgresql©.

Des objets sont alors créés dynamiquement correspondant à la description du contenu de la base de données. Il s'agit principalement des objets associés aux tables, aux colonnes et aux relations de la base de données. Les index, les clés primaires ou secondaires et les contraintes d'intégrité sont traduits en propriétés de ces objets.

Ces objets ont un comportement standard, complété par les propriétés auxquelles sont associés des comportements particuliers. Les propriétés peuvent venir de la description de la base de données ou être introduites postérieurement à la création de l'objet (enrichissement). Par exemple la table "mouvement de stock" sera enrichie par des propriétés permettant la mise à jour automatique de la quantité dans la table stock.

Si nécessaire, les comportements peuvent faire l'objet d'une surcharge informatique.

Lors de l'exécution de l'application, le comportement du serveur sera induit des objets rencontrés, des propriétés associées et des éventuelles surcharges. Pour chaque client, l'application est multi-transactionnelle. Le système d'information du client est constitué par le contenu de la base de données surchargé de tous les travaux réalisés dans toutes les transactions de ce client. Chaque transaction peut être validée ou abandonnée séparemment ou globalement.

Le serveur propose des fonctionnalités standard accessibles par l'utilisateur depuis le client léger ou déclenchées par les propriétés de l'application. Il s'agit principalement de :

la configuration: toute table, même spécifique, peut être configurée en contrôlant les données mises à jour et les critères déterminant la configuration.

les propriétés: les propriétés sont des fonctionnalités déclenchées par le paramétrage de l'application. Parmi elles on peut citer les propriétés de conversion d'unité de mesure (devise, longueur...), de cumul automatique (pour la tenue de stock)...

la duplication: un  utilisateur peut à tout instant demander la duplication d'une table, même spécifique. Les droits et le comportement de la duplication sont gérés dans des propriétés.

la gestion documentaire: le serveur donne accès au client à la liste des documents contenus dans le répertoire associé à la table. Ce répertoire peut être alimenté automatiquement par les documents créés par l'application (factures, commandes, bordereaux de livraison...) ou manuellement (photos...).

le workflow: toute table peut être contrôlé par un workflow. Celui-ci est déclenché par une propriété. Il est constitué en réseau PERT de signatures. De plus le workfow est configurable. On peut ignorer une ou plusieurs signatures spar exemple si le montant de la commande d'achat est inférieur à X €uros. Une signature n'est possible que si les signatures précédentes sont toutes soit acceptées, soit ignorées. Un seul refus bloque le workflow.

l'accès aux tables par des chemins multiples: tous les index uniques sont des clés d'accès aux données de la table indexée. Une propriété de table permet de définir les autres chemins d'accès aux tables: par exemple, le n° de téléphone d'un contact permet d'accéder au partenaire client ou fournisseur.

...